LES SUJETS

Monsanto a perdu. La Chine a racheté Syngenta

Monsanto a perdu. La Chine a racheté Syngenta


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Par Graciela Vizcay Gomez

Le géant chinois de la chimie ChemChina a offert un montant record de 43 milliards de dollars à la multinationale suisse spécialisée dans les produits agrochimiques Syngenta, dont le conseil d'administration a approuvé "à l'unanimité" la proposition, a rapporté CNN Expansión.

La China National Chemical Corp (ChemChina) propose 465 $ par action nominale, auxquels s'ajoutera un dividende spécial de cinq francs suisses par action (près de 5 $).

"L'opération proposée respecte les intérêts de toutes les parties", a déclaré la société suisse, basée à Bâle, dans le communiqué.

Une déclaration confirmant la Bourse de Zurich, où l'action de Syngenta a augmenté de plus de 5% à 08h00, heure du centre du Mexique.

L'année dernière, Syngenta avait rejeté une offre publique d'achat de 47 milliards de dollars du rival américain Monsanto, qui pourrait désormais étudier une contre-offensive.

ChemChina, gigantesque conglomérat dont la gestion dépend directement du gouvernement central chinois, mène une politique de forte expansion internationale.

En 2015, il a pris le contrôle du manufacturier italien de pneumatiques Pirelli, dans une opération évaluée à 7,4 milliards d'euros, et a récemment annoncé l'acquisition de Kraussmaffei, fabricant allemand emblématique de machines-outils pour l'industrie des plastiques, pour 925 millions d'euros. (1001 million de dollars).

Dans sa quête de diversification, ChemChina a pris une participation de 12% dans le capital de la société de bourse suisse Mercuria en janvier dernier.

L'acquisition de Syngenta ferait de ChemChina l'un des plus grands fabricants mondiaux de pesticides et de produits agrochimiques, tout en réduisant sa dépendance vis-à-vis des activités pétrochimiques.

«Avec cette offre, ChemChina reconnaît le potentiel de Syngenta», a souligné le président de Syngenta, Michel Demaré, qui espère que grâce à cet accord le groupe suisse «augmentera sa présence sur les marchés émergents, et notamment en Chine».

ChemChina pourra entrer de son côté dans le secteur de la transformation et de la commercialisation des céréales.

L'amélioration des céréales et les technologies agricoles sont essentielles pour les autorités chinoises, qui sont confrontées au défi de nourrir une population de 1,3 milliard de personnes dans un pays où les terres arables diminuent inexorablement.

Mais l'alliance a de plus grandes ambitions. "Notre vision ne se limite pas aux intérêts mutuels, mais cherchera à servir les intérêts des agriculteurs et des consommateurs du monde entier", a déclaré Ren Jianxin, président de ChemChina, dans le communiqué.

L'offre de ChemChina est bien financée, selon Syngenta, et démontre une «volonté authentique» d'obtenir les autorisations réglementaires nécessaires.

Une référence aux autorisations que la fusion doit obtenir pour se concrétiser, notamment aux États-Unis, l'un des principaux marchés de Syngenta.

En 2005, le géant pétrolier chinois CNOOC a dû renoncer à un projet d'acquisition du groupe américain Unocal pour 18,5 milliards de dollars, en raison de la forte opposition politique que le projet suscitait à Washington.

La proposition de ChemChina pourrait être bien accueillie par les actionnaires car "elle est entièrement en numéraire", mais elle pourrait soulever une résistance politique, a averti un analyste de la banque allemande Baader.

L'accord prévoit que l'équipe de direction actuelle de Syngenta reste en fonction et maintienne son siège à Bâle, ainsi que la création d'un conseil d'administration de dix administrateurs présidé par Ren Jianzin, selon les déclarations des deux sociétés.

Il s'agirait de la plus importante acquisition chinoise d'une société étrangère, bien avant l'achat en 2013, pour 15,1 milliards de dollars, du groupe canadien Nexen par la compagnie pétrolière CNOOC.

Zéro biocides


Vidéo: Non-Hodgkin Lymphoma Caused by Roundup? (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Bromly

    Ce sont les créatures,

  2. Shaktik

    Je suis désolé, cela a interféré ... Je comprends cette question. J'invite à la discussion.

  3. Sigwald

    Oui, c'est toute la fiction

  4. Gardajas

    Selon ma, la lettre de quelqu'un - alexia :)

  5. Saadya

    La question divertissante



Écrire un message