LES SUJETS

Le changement climatique peut être arrêté au niveau individuel

Le changement climatique peut être arrêté au niveau individuel


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Ce n'est un secret pour personne que le plus grand coupable du changement climatique est la cupidité: des plus grandes entreprises privées du monde, qui recherchent aveuglément un profit économique illimité, et des dirigeants politiques, qui sont également aveuglément prêts à maintenir leur pouvoir à tout prix. Mais les gens ordinaires peuvent aider à ralentir cette course infernale.

Le gaspillage alimentaire a été installé comme une habitude dangereuse, car nous achetons plus que ce dont nous avons besoin dans les supermarchés, ce qui fait pourrir les légumes et les fruits à la maison, ou nous commandons plus que ce que nous pouvons manger dans les restaurants.

Des idées pour réduire le gaspillage alimentaire

• De petites quantités: Servez ou mangez de plus petites portions de nourriture à la maison et partagez-les avec vos amis au restaurant, au cas où les portions seraient trop grandes. • Réutilisez vos restes: Conservez vos restes pour un autre repas ou utilisez-les dans une autre assiette. • N'achetez que ce dont vous avez besoin: Soyez intelligent dans vos achats. Faites une liste de ce dont vous avez besoin et essayez de la suivre. N'achetez pas plus que ce que vous pouvez consommer. • Laissez de côté les préjugés: Achetez des fruits et légumes «laids» ou inégaux. Ils sont tout aussi bons, mais un peu différents. • Vérifiez votre réfrigérateur: Conservez les aliments entre 1 et 5 degrés Celsius pour une fraîcheur et une durée de conservation maximales. • Premier entré, premier sorti: Essayez d'utiliser des produits que vous avez déjà achetés. Déplacez les anciens produits vers l'avant et placez les plus récents vers l'arrière. • Comprendre les dates: «À consommer de préférence avant» indique une date à laquelle l'aliment peut être consommé sans danger, tandis que «À consommer de préférence avant» signifie que la qualité de l'aliment est meilleure avant cette date, mais est toujours sans danger pour la consommation après cette date. Une autre date que l'on peut trouver sur les emballages alimentaires est la date «Meilleur avant», qui est utile pour les rotations d'inventaire pour les fabricants et les détaillants. Compost: Certains déchets alimentaires peuvent être inévitables, alors pourquoi ne pas installer un bac à compost? • Faire un don de surplus, le partage est vivant SOURCE: FAO

Les Nations Unies (ONU) insistent sur ces problèmes. Mais apparemment, l'humanité ne prête pas vraiment attention aux moyens d'éviter l'énorme gaspillage et la perte de nourriture, mais elle déplore que la faim et la pauvreté aient à nouveau atteint des niveaux records dans diverses parties du monde, souvent à la suite de catastrophes causées par des êtres humains et leur consommation excessive et même vorace.

Les faits sont convaincants en ce qui concerne les pertes et gaspillages alimentaires.

Dans les pays en développement, la plupart des aliments, 40 pour cent, sont perdus au stade de la récolte ou de la transformation, a déclaré l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), basée à Rome.

Pendant ce temps, dans les pays riches, la même proportion, 40 pour cent, est perdue au stade de la consommation ou de la vente au détail. Les magasins jettent la nourriture que personne n'a achetée ou les ménages, la nourriture que personne n'a mangée.

Dans les deux cas, on parle de «gaspillage alimentaire».

Chaque année, environ 1,3 milliard de tonnes de denrées alimentaires produites pour la consommation humaine sont perdues ou jetées dans le monde.

Le gaspillage alimentaire augmente les gaz à effet de serre

«Nous créons des habitudes qui nuisent à notre monde et exercent une pression supplémentaire sur nos ressources naturelles. Lorsque nous gaspillons de la nourriture, nous gaspillons du travail, de l'argent et des ressources précieuses (comme l'eau et les semences) utilisées pour obtenir de la nourriture, sans parler des ressources destinées au transport », a expliqué la FAO.

En d'autres termes, le gaspillage alimentaire augmente les émissions de gaz à effet de serre et contribue au changement climatique. C'est un excès à un moment où près d'un milliard de personnes meurent de faim et un gaspillage de travail, d'eau, d'énergie, de terres et d'autres intrants utilisés dans la production.

Dans les pays industrialisés, les déchets sont concentrés au stade de la consommation, tandis que dans les pays à faible revenu, ils se produisent principalement au début et au milieu de la chaîne d'approvisionnement, précise l'agence onusienne.

De même, dans les pays en développement, les pertes sont principalement dues à des problèmes liés à la mauvaise qualité des transports et des installations de stockage, de transformation et d'emballage, en plus du manque de certaines capacités qui rendent la production, la récolte, la transformation et le transport des aliments inefficaces.

Selon les caractéristiques de l'alimentation et le contexte local, les activités essentielles pour réduire les pertes sont menées par de petits agriculteurs ou d'autres acteurs qui opèrent à proximité des exploitations, tels que les commerçants, les collecteurs, les agro-transformateurs et les coopératives de vente, a-t-il expliqué.

Une des raisons du gaspillage est qu'il est difficile pour les petits agriculteurs d'assurer une livraison efficace de la production à leurs clients en raison du faible volume de leurs opérations et en raison de leur vulnérabilité face aux fluctuations environnementales et commerciales.

La situation contribue non seulement au gaspillage, mais aussi à des coûts de transaction élevés, à une perte de revenus et à une insécurité alimentaire accrue, ce qui renforce les arguments en faveur d'un soutien aux organisations de producteurs qui promeuvent la capacité collective des opérations.

Initiative des banques alimentaires des Émirats arabes unis

Certains pays ont déjà pris des décisions politiques pour institutionnaliser les efforts de lutte contre la faim et le gaspillage alimentaire. Les Émirats arabes unis ont créé la banque alimentaire plus tôt cette année.

Ce pays a confirmé sa volonté politique d'institutionnaliser la lutte contre la faim et les pertes alimentaires et dirigera les efforts régionaux dans la lutte contre le gaspillage et les pertes alimentaires.

La banque réunira de nombreux acteurs pour collecter les excédents alimentaires dans les hôtels, supermarchés, restaurants et fermes. Ensuite, vous stockerez et emballerez la nourriture pour la distribution. En outre, les aliments non comestibles seront recyclés pour d'autres utilisations, y compris, mais sans s'y limiter, la production d'aliments pour animaux et d'engrais.

Le gaspillage et les pertes alimentaires au Moyen-Orient et en Afrique du Nord sont estimés à environ 250 kilogrammes par personne, environ 60 milliards de dollars par an, et il est donc essentiel de réduire les pertes et le gaspillage alimentaires pour parvenir à des systèmes alimentaires durables et garantir la sécurité alimentaire régionale.

Pendant ce temps, les mauvaises habitudes peuvent être modifiées et le réchauffement climatique peut également être réduit à l'échelle individuelle.

Traduit par Verónica Firme

Photo: Crédit FAO

Actualités IPS


Vidéo: Internet et le climat: ça tourne mal? - Monsieur Bidouille (Juillet 2022).


Commentaires:

  1. Sacripant

    Et que ferions-nous sans votre brillante phrase

  2. Gardagul

    ha ha ha c'est tout simplement irréaliste ...

  3. Aladdin

    Auteur, où pouvez-vous trouver un tel design? J'ai vraiment aimé ...

  4. Jervis

    Je suis absolument d'accord avec vous. Je pense que c'est une très bonne idée. Je suis complètement d'accord avec toi.



Écrire un message